NOUVELLES RESTRICTIONS DES USAGES DE L’EAU EN CHARENTE MARITIME

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
La Rochelle, le 20 juillet 2022
LA SITUATION HYDROLOGIQUE IMPOSE DE NOUVELLES RESTRICTIONS DES USAGES DE
L’EAU EN CHARENTE-MARITIME

La situation hydrologique en Charente-Maritime, caractérisée par une absence de recharge
hivernale des nappes et des niveaux bas atteints dès le début du printemps, continue de se
détériorer.
Les conditions météorologiques récentes, avec deux périodes de canicule intenses, se
traduisent par la poursuite de la baisse du niveau des nappes et des cours d’eau, certains
atteignant les minimas jamais observés.
Alors que la période d’étiage vient de débuter, cela justifie la nécessité de limiter les usages
de l’eau pour préserver au maximum la ressource pour ses usages prioritaires.
Compte tenu des conditions météorologiques, de l’évolution de la situation hydrologique et
du passage de plusieurs seuils réglementaires, le Préfet de la Charente-Maritime a pris
aujourd’hui de nouvelles mesures de limitation, entraînant un durcissement des mesures de
restriction, aussi bien pour l’irrigation que pour les autres usages.
S’agissant de l’irrigation, les mesures sont en vigueur depuis le mercredi 20 juillet 08 heures et
ont été décidées conformément aux arrêtés cadre interdépartementaux en vigueur
délimitant les zones d’alerte et définissant les mesures de limitation ou de suspension
provisoires des usages de l’eau et assorties de mesures préventives.
Les mesures de limitation concernant les autres usages ont été décidées après concertation
de l’ensemble des acteurs lors de la cellule de vigilance sécheresse qui s’est tenue ce jour.
Elles viennent renforcer celles déjà en vigueur depuis le 16 mai et s’appliqueront à compter
du jeudi 21 juillet à 08 heures. Elles concernent des usages de l’eau pour les professionnels,
collectivités et particuliers et sont applicables sur tout le département. Parmi les restrictions
renforcées, l’arrosage des pelouses et le fonctionnement des douches de plage sont
désormais interdits.
La précocité et l’intensité de la sécheresse que connaît le département doivent conduire à la
plus grande prudence, au respect scrupuleux des mesures réglementaires et inviter chacun
d’entre nous à faire preuve d’esprit de responsabilité afin de ne pas aggraver les tensions sur
la production d’eau potable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.